Santé

Paludisme : symptômes, causes et traitement

Le paludisme est l’une des principales causes de décès dans le monde, provoquant chaque année un demi-milliard de maladies et environ 2 millions de décès dans le monde.Le paludisme est une infection causée par un parasite unicellulaire qui pénètre dans la circulation sanguine par la piqûre d’un moustique.

Lorsque le virus pénètre dans l’organisme, il se déplace avec la circulation sanguine pour atteindre le foie, où il subit de nombreuses divisions à l’intérieur des cellules du foie et, finalement, ces divisions continuent à se produire dans les globules rouges également.

Au cours de sa vie dans les globules rouges, le virus pénètre dans les globules rouges et provoque leur décomposition en raison du grand nombre de virus qui se multiplient et dégradent l’hémoglobine portée par les globules rouges.

La destruction des globules rouges libère des substances toxiques dans le sang, qui provoquent une réponse immunitaire et entraînent l’apparition des symptômes du paludisme. Cette résistance n’est efficace que pendant une période de quelques années après l’infection et prend fin s’il n’y a pas d’exposition continue au virus.

Ces faits font du paludisme une maladie dangereuse pour les touristes qui n’ont jamais été exposés au virus.

Pour approcher le sujet du paludisme, nous allons developer les points ci-après avec plus de détails et de précisions pour permettre au lecteur de bien comprendre cette dangereuse maladie.

  • Définition du paludisme.
  • Causes du paludisme.
  • Types de paludisme.
  • Symptômes du paludisme.
  • Traitement du paludisme.
  • Prévention du paludisme .
  • Complications de la maladie.

Définition du paludisme

Le paludisme est une maladie infectieuse causée par un parasite appelé Plasmodium, transmis par les moustiques. Ce parasite s’infiltre dans les globules rouges du corps humain et les détruit.

La période d’incubation :

La période d’incubation de la maladie varie de 7 à 30 jours.

Comment le moustique transmet-il le paludisme ?

Le paludisme est transmis entre humains par les piqûres du moustique anophèle qui le transporte, appelé vecteur du paludisme, qui pique principalement entre le crépuscule et l’aube.

Causes du paludisme

Vous attrapez le paludisme lorsqu’un moustique infecté par des parasites vous pique et vous transmet le parasite. Vous ne pouvez pas contracter le paludisme simplement en étant à proximité d’une personne atteinte de la maladie.

Le paludisme se propage lorsqu’un moustique anophèle infecté pique une personne. C’est le seul type de moustique qui peut transmettre la malaria. Le moustique devient infecté en piquant une personne infectée et en aspirant du sang qui contient le parasite. Lorsque ce moustique pique une autre personne, celle-ci est infectée.

Une personne peut contracter le paludisme autrement qu’en étant piquée par des moustiques ; par exposition à du sang infecté dans les cas suivants :

  • Une mère infectée peut transmettre le paludisme au fœtus.
  • Transfusion sanguine d’une personne infectée.
  • Partage d’aiguilles avec une personne infectée.

Types de paludisme

Il existe 4 formes de paludisme liées à des parasites différents:

  • Plasmodium vivax,
  • Plasmodium malariae,
  • Plasmodium ovale,
  • Plasmodium falciparum, qui est responsable de malaria sévère et mortelle.

Symptômes du paludisme

Chez un individu non immunisé, le paludisme débute 8 à 30 jours après la piqûre infectante, par une fièvre qui peut être accompagnée ou non de maux de tête, de douleurs musculaires, de faiblesse, de vomissements, de diarrhée et de toux. Des cycles typiques d’alternance de fièvre, de tremblements et de transpiration intense peuvent se produire.

Comme aucun symptôme n’est spécifique de la maladie, tout patient qui devient symptomatique après son retour d’une zone endémique doit subir en urgence des tests de diagnostic spécifiques du paludisme afin de confirmer ou d’infirmer cette hypothèse.

Dans les zones où le paludisme est fortement endémique, une partie de la population est porteuse asymptomatique. Cependant, les personnes originaires d’une zone endémique qui quittent leur pays pendant plusieurs années perdent leur immunisation naturelle et peuvent souffrir à nouveau d’un accès palustre grave.

Traitement du paludisme

Diagnostic :

Les services de diagnostic et de traitement aux stades précoces contribuent à atténuer la maladie et à prévenir les décès, ainsi qu’à réduire la transmission.
L’Organisation mondiale de la santé recommande qu’avant d’administrer un traitement, tous les cas suspects de paludisme soient confirmés par un test de diagnostic qui confirme la présence du parasite (soit par microscopie, soit par un test de diagnostic rapide).
Les résultats de ce test peuvent être disponibles en 15 minutes ou moins.
Un traitement basé sur les seuls symptômes doit être administré lorsqu’un diagnostic confirmant la présence du parasite ne peut être établi.

traitement :

Il existe un groupe de médicaments utilisés pour traiter le paludisme dans le monde entier, en fonction du type de parasite détecté et de la localisation de l’infection ; Certains de ces médicaments ayant développé une résistance à leur encontre par les parasites, ils ne peuvent être utilisés.

Groupe de médicaments antipaludiques :

  • Chloroquine
  • Sulfate de quinine
  • Hydroxychloroquine (Hydroxychloroquine)
  • Méfloquine
  • Combinaison d’atovaquone et de proguanil

Prévention du paludisme 

Lutte contre les moustiques.

  • Prenez tous les moyens possibles pour vous protéger des piqûres de moustiques, comme porter des vêtements à manches longues, couvrir vos jambes dans les zones où les insectes sont répandus et utiliser des crèmes répulsives.
  • Installer des moustiquaires à ouverture étroite sur les portes et les fenêtres ; pour empêcher les insectes d’entrer.
  • Utiliser des moustiquaires pour dormir à l’extérieur de la maison.
  • Évitez autant que possible de voyager dans des endroits où le paludisme est répandu.
  • Veillez à prendre des médicaments pour prévenir le paludisme si vous devez vous rendre dans des régions où le paludisme est endémique, en prenant la dose préventive prescrite une ou deux semaines avant le voyage, pendant la période de séjour dans ces régions et pendant quatre semaines après le retour.
  • Le remplissage des flaques d’eau et l’élimination des gîtes larvaires des moustiques contribuent à vous protéger du paludisme et à limiter sa propagation.

Complications de la maladie :

Dans la plupart des cas de personnes atteintes de paludisme, une ou plusieurs complications de la maladie :

  • Une accumulation de liquide dans les poumons, provoquant des problèmes respiratoires.
  • Insuffisance hépatique ou rénale ou rupture de la rate.
  • Anémie.
  • Un gonflement se produit dans le cerveau et une atrophie de ses cellules, et le paludisme cérébral provoque un coma.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page